Sommaire

Découvrons Uptime Kuma, une solution de surveillance open-source et auto-hébergée adaptée aux sites web, aux API et aux services. Cet outil facilite le suivi de la disponibilité, des interruptions et des délais de réponse de vos applications. Pour une mise en place optimale d’Uptime Kuma, il est conseillé d’opter pour les conteneurs Docker, offrant une installation, un dimensionnement et une gestion simplifiés.

Qu’est-ce qu’Uptime Kuma ?

Plongeons dans le monde d’Uptime Kuma, fruit du travail acharné d’une communauté dédiée sur GitHub. En 2019, Muhammad Mustadi, un ingénieur logiciel originaire d’Indonésie, insuffle la vie à ce projet en lançant la toute première version d’Uptime Kuma. Aujourd’hui, grâce à sa fiabilité et sa facilité d’utilisation, cet outil se taille une place de choix dans le cœur des développeurs et des administrateurs système pour la surveillance des sites web, des API et des services. Sous la licence MIT, Uptime Kuma s’offre en toute liberté, permettant modifications et partages.

Actuellement, l’effervescence autour d’Uptime Kuma ne cesse de croître. La communauté, toujours en quête d’innovation, accueille à bras ouverts les contributions de développeurs du globe. Si l’envie de participer ou d’en savoir plus vous titille, le dépôt GitHub d’Uptime Kuma ainsi que son canal Discord sont à votre disposition.

Avec une capacité à surveiller une multitude d’éléments tels que HTTP(s), TCP Port, et bien d’autres, Uptime Kuma ne cesse de nous épater. Son interface utilisateur, aussi intuitive qu’élégante, complétée par des notifications avant-gardistes, est une merveille en soi. Ajoutez à cela des fonctionnalités comme un intervalle de surveillance de 20 secondes et un support de double authentification, et vous avez un outil indispensable.

Installation et mise à jour du conteneur Docker

Mais parlons technique. Au-delà de ses prouesses, Uptime Kuma brille aussi par sa simplicité d’installation, en particulier grâce à Docker. En quelques secondes, vous êtes prêt à démarrer. Et pour les mises à jour? Rien de plus simple avec la version Dockerisée. Que vous ayez vos données sur un hôte Docker ou dans un cluster Kubernetes, une simple mise à jour du conteneur vous donne accès à la dernière version.

Copy to Clipboard

Dans la commande de lancement Docker ci-dessus, la politique de redémarrage est définie sur « toujours », et le port externe 3001 est traduit vers le port interne 3001 du conteneur. Nous configurons également un montage de volume persistant pour le conteneur à l’aide du commutateur « -v ». Enfin, nous nommons le conteneur Docker et spécifions l’image à récupérer.

Docker compose

Docker compose Vous pouvez également utiliser Docker compose pour télécharger et configurer Uptime Kuma dans le cadre de votre environnement Docker. Vous pouvez utiliser le code Docker compose suivant pour installer et configurer Uptime Kuma dans Docker :

Copy to Clipboard

Conclusion

Uptime Kuma est une excellente solution gratuite et open-source pour surveiller les fonctionnalités essentielles des serveurs, des applications et d’autres ressources. Il offre un outil au design attrayant pour présenter les informations de disponibilité aux utilisateurs finaux sous forme de Pages de Statut, offrant l’apparence et la sensation des pages de statut des services cloud que les utilisateurs ont l’habitude de voir. De plus, il propose des services de notification modernes qui peuvent être configurés pour vos moniteurs, vous permettant de profiter de plateformes telles que Telegram, Slack, et d’autres. Bien qu’il n’offre pas la profondeur de surveillance qu’une solution de surveillance commerciale fournit, c’est un outil puissant qui surveille la disponibilité des services critiques pour l’entreprise.

Sommaire

Découvrons Uptime Kuma, une solution de surveillance open-source et auto-hébergée adaptée aux sites web, aux API et aux services. Cet outil facilite le suivi de la disponibilité, des interruptions et des délais de réponse de vos applications. Pour une mise en place optimale d’Uptime Kuma, il est conseillé d’opter pour les conteneurs Docker, offrant une installation, un dimensionnement et une gestion simplifiés.

Qu’est-ce qu’Uptime Kuma ?

Plongeons dans le monde d’Uptime Kuma, fruit du travail acharné d’une communauté dédiée sur GitHub. En 2019, Muhammad Mustadi, un ingénieur logiciel originaire d’Indonésie, insuffle la vie à ce projet en lançant la toute première version d’Uptime Kuma. Aujourd’hui, grâce à sa fiabilité et sa facilité d’utilisation, cet outil se taille une place de choix dans le cœur des développeurs et des administrateurs système pour la surveillance des sites web, des API et des services. Sous la licence MIT, Uptime Kuma s’offre en toute liberté, permettant modifications et partages.

Actuellement, l’effervescence autour d’Uptime Kuma ne cesse de croître. La communauté, toujours en quête d’innovation, accueille à bras ouverts les contributions de développeurs du globe. Si l’envie de participer ou d’en savoir plus vous titille, le dépôt GitHub d’Uptime Kuma ainsi que son canal Discord sont à votre disposition.

Avec une capacité à surveiller une multitude d’éléments tels que HTTP(s), TCP Port, et bien d’autres, Uptime Kuma ne cesse de nous épater. Son interface utilisateur, aussi intuitive qu’élégante, complétée par des notifications avant-gardistes, est une merveille en soi. Ajoutez à cela des fonctionnalités comme un intervalle de surveillance de 20 secondes et un support de double authentification, et vous avez un outil indispensable.

Installation et mise à jour du conteneur Docker

Mais parlons technique. Au-delà de ses prouesses, Uptime Kuma brille aussi par sa simplicité d’installation, en particulier grâce à Docker. En quelques secondes, vous êtes prêt à démarrer. Et pour les mises à jour? Rien de plus simple avec la version Dockerisée. Que vous ayez vos données sur un hôte Docker ou dans un cluster Kubernetes, une simple mise à jour du conteneur vous donne accès à la dernière version.

Copy to Clipboard

Dans la commande de lancement Docker ci-dessus, la politique de redémarrage est définie sur « toujours », et le port externe 3001 est traduit vers le port interne 3001 du conteneur. Nous configurons également un montage de volume persistant pour le conteneur à l’aide du commutateur « -v ». Enfin, nous nommons le conteneur Docker et spécifions l’image à récupérer.

Docker compose

Docker compose Vous pouvez également utiliser Docker compose pour télécharger et configurer Uptime Kuma dans le cadre de votre environnement Docker. Vous pouvez utiliser le code Docker compose suivant pour installer et configurer Uptime Kuma dans Docker :

Copy to Clipboard

Conclusion

Uptime Kuma est une excellente solution gratuite et open-source pour surveiller les fonctionnalités essentielles des serveurs, des applications et d’autres ressources. Il offre un outil au design attrayant pour présenter les informations de disponibilité aux utilisateurs finaux sous forme de Pages de Statut, offrant l’apparence et la sensation des pages de statut des services cloud que les utilisateurs ont l’habitude de voir. De plus, il propose des services de notification modernes qui peuvent être configurés pour vos moniteurs, vous permettant de profiter de plateformes telles que Telegram, Slack, et d’autres. Bien qu’il n’offre pas la profondeur de surveillance qu’une solution de surveillance commerciale fournit, c’est un outil puissant qui surveille la disponibilité des services critiques pour l’entreprise.

J’ai un projet web à développer

Sommaire

Découvrons Uptime Kuma, une solution de surveillance open-source et auto-hébergée adaptée aux sites web, aux API et aux services. Cet outil facilite le suivi de la disponibilité, des interruptions et des délais de réponse de vos applications. Pour une mise en place optimale d’Uptime Kuma, il est conseillé d’opter pour les conteneurs Docker, offrant une installation, un dimensionnement et une gestion simplifiés.

Qu’est-ce qu’Uptime Kuma ?

Plongeons dans le monde d’Uptime Kuma, fruit du travail acharné d’une communauté dédiée sur GitHub. En 2019, Muhammad Mustadi, un ingénieur logiciel originaire d’Indonésie, insuffle la vie à ce projet en lançant la toute première version d’Uptime Kuma. Aujourd’hui, grâce à sa fiabilité et sa facilité d’utilisation, cet outil se taille une place de choix dans le cœur des développeurs et des administrateurs système pour la surveillance des sites web, des API et des services. Sous la licence MIT, Uptime Kuma s’offre en toute liberté, permettant modifications et partages.

Actuellement, l’effervescence autour d’Uptime Kuma ne cesse de croître. La communauté, toujours en quête d’innovation, accueille à bras ouverts les contributions de développeurs du globe. Si l’envie de participer ou d’en savoir plus vous titille, le dépôt GitHub d’Uptime Kuma ainsi que son canal Discord sont à votre disposition.

Avec une capacité à surveiller une multitude d’éléments tels que HTTP(s), TCP Port, et bien d’autres, Uptime Kuma ne cesse de nous épater. Son interface utilisateur, aussi intuitive qu’élégante, complétée par des notifications avant-gardistes, est une merveille en soi. Ajoutez à cela des fonctionnalités comme un intervalle de surveillance de 20 secondes et un support de double authentification, et vous avez un outil indispensable.

Installation et mise à jour du conteneur Docker

Mais parlons technique. Au-delà de ses prouesses, Uptime Kuma brille aussi par sa simplicité d’installation, en particulier grâce à Docker. En quelques secondes, vous êtes prêt à démarrer. Et pour les mises à jour? Rien de plus simple avec la version Dockerisée. Que vous ayez vos données sur un hôte Docker ou dans un cluster Kubernetes, une simple mise à jour du conteneur vous donne accès à la dernière version.

Copy to Clipboard

Dans la commande de lancement Docker ci-dessus, la politique de redémarrage est définie sur « toujours », et le port externe 3001 est traduit vers le port interne 3001 du conteneur. Nous configurons également un montage de volume persistant pour le conteneur à l’aide du commutateur « -v ». Enfin, nous nommons le conteneur Docker et spécifions l’image à récupérer.

Docker compose

Docker compose Vous pouvez également utiliser Docker compose pour télécharger et configurer Uptime Kuma dans le cadre de votre environnement Docker. Vous pouvez utiliser le code Docker compose suivant pour installer et configurer Uptime Kuma dans Docker :

Copy to Clipboard

Conclusion

Uptime Kuma est une excellente solution gratuite et open-source pour surveiller les fonctionnalités essentielles des serveurs, des applications et d’autres ressources. Il offre un outil au design attrayant pour présenter les informations de disponibilité aux utilisateurs finaux sous forme de Pages de Statut, offrant l’apparence et la sensation des pages de statut des services cloud que les utilisateurs ont l’habitude de voir. De plus, il propose des services de notification modernes qui peuvent être configurés pour vos moniteurs, vous permettant de profiter de plateformes telles que Telegram, Slack, et d’autres. Bien qu’il n’offre pas la profondeur de surveillance qu’une solution de surveillance commerciale fournit, c’est un outil puissant qui surveille la disponibilité des services critiques pour l’entreprise.

Laissez un commentaire

J’ai un projet web à développer